Le Radeau de La Méduse : coup de pub et coup de maître

Quelles étaient les sources d'inspiration de Géricault pour "Le Radeau de La Méduse" ? France 2 vous éclaire...

France 2

Le Musée du Louvre célèbre les 200 ans du naufrage qui inspira "Le Radeau de La Méduse" de Théodore Géricault. Pas un tableau, mais une véritable enquête policière, "Le Radeau de La Méduse" est en effet la représentation d'un fait divers réel digne d'un journal à sensation. Un naufrage, les survivants qui mangent les morts, comment Géricault a-t-il créé ce tableau si réaliste ?  

Un message politique 

2 juillet 1816, la frégate La Méduse s'échoue sur un banc de sable au large de la Mauritanie. Le commandant n'était pas monté sur un bateau depuis 20 ans. Il est débordé par la situation. 150 rescapés s'entassent sur le radeau, 15 vont en réchapper. Deux ans plus tard, Théodore Géricault rencontre des survivants. Il est alors un jeune peintre qui veut se faire connaître. L'histoire tombe à pic. Pour forcer le réalisme, il se rend dans un hôpital et observe les cadavres. Et ça marche ! En 1819, ce réalisme fascine ou dégoûte. La force du tableau, c'est aussi son message politique. Géricault, le républicain, dénonce l'incompétence du commandant, un royaliste. "Le Radeau de La Méduse", un coup de pub et un coup de maître.

Le JT
Les autres sujets du JT