"Je n’ai pas plagié" : Christine and The Queens répond aux accusations sur son dernier titre

La chanteuse a réagi, dans une interview à l'Obs, après la diffusion d'une vidéo l'accusant d'avoir plagié une boucle pour son titre "Damn, dis-moi".

Christine and The Queens, le 8 septembre 2017 à Deauville (Calvados).
Christine and The Queens, le 8 septembre 2017 à Deauville (Calvados). (CHARLY TRIBALLEAU / AFP)

Christine and The Queens a-t-elle triché pour composer son dernier tube ? Dans une vidéo, un internaute accuse l'artiste française d'avoir plagié une boucle musicale dans un logiciel. La polémique a rapidement enflé sur les réseaux sociaux. "Je n’ai pas plagié, j’ai samplé une boucle libre de droits, sur laquelle j’ai ajouté des paroles, la mélodie de chant, les arrangements", a réagi la chanteuse dans une interview à l'Obs.

Christine and The Queens précise aussi que cette utilisation de boucles libres de droits est largement répandue en musique. "95% des raps d’aujourd’hui empruntent des chansons connues. Au moins trois morceaux de Rihanna sont bâtis à base de boucles issues de ces logiciels, explique-t-elle. C’est une technique de création comme une autre. Démocratiquement, je suis libre de prendre ce que je veux dans Logic pro. Quand Gainsbourg empruntait des mélodies à Chopin, est-ce que c’était du plagiat ?"