Fenêtre sur Jean Cocteau, à Milly-la-Forêt

Fenêtre sur la maison de Jean Cocteau, à Milly-la-Forêt (Essonne). Il s'agit de la dernière demeure de l'artiste, qui doit rouvrir au public cet été. Elle n'a pas bougé depuis la disparition du poète en 1963.

France 3

Cette maison de campagne fut le refuge de l'artiste français le plus avant-gardiste du XXe siècle, Jean Cocteau. Ce dernier est la fois poète, cinéaste, homme de théâtre et dessinateur. En 1947, il s'installe à Milly-la-Forêt (Essonne) avec l'acteur Jean Marais. À Paris, Cocteau est un mondain couvert d'honneurs, mais l'académicien est aussi un artiste marginal, souvent provocateur, qui adorait se mettre en scène.

Un grand enfant

Il s'éteindra dans sa chambre en 1963. La pièce est restée telle qu'elle était au soir de sa vie. Dans le salon entouré de livres et de manuscrits, Cocteau aime prendre place à son bureau pour répondre aux questions des journalistes. À Milly-la-Forêt, la chapelle Saint-Blaise-des-Simples abrite la dernière demeure du poète. Jean Cocteau est resté un grand enfant toute sa vie. Tous les mardis par exemple, il allait acheter Le Journal de Mickey. Cette chapelle, il la considérait comme un terrain de création. Jean Cocteau aimait à dire qu'il était né poète ; il ne pouvait rêver plus bel endroit que cette chapelle pour reposer en paix aux côtés de son dernier compagnon, Édouard Dermit.

Le JT
Les autres sujets du JT
Fenêtre sur la maison de Jean Cocteau, à Milly-la-Forêt (Essonne). Il s\'agit de la dernière demeure de l\'artiste, qui doit rouvrir au public cet été. Elle n\'a pas bougé depuis la disparition du poète en 1963.
Fenêtre sur la maison de Jean Cocteau, à Milly-la-Forêt (Essonne). Il s'agit de la dernière demeure de l'artiste, qui doit rouvrir au public cet été. Elle n'a pas bougé depuis la disparition du poète en 1963. (FRANCE 3)