Cet article date de plus de deux ans.

Colonialisme : tensions autour des œuvres d'art prises aux ex-colonies

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Colonialisme : tensions autour des oeuvres d'art prises aux ex-colonies
Article rédigé par
France Télévisions

"Avenue de l'Europe, le mag", diffusé sur France 3 mercredi 17 octobre, reviendra sur les collections de musées constituées d'objets issus des anciennes colonies.

Emmanuel Macron en a fait la promesse en novembre dernier, en visite à Ouagadougou (Burkina Fasso). Les musées français rendront les œuvres d'art de leurs collections volées au XIXe et au XXe siècle dans les anciennes colonies. Une décision qui fait grincer des dents dans plusieurs pays européens, notamment en Belgique.

"C'est un viol et un vol colonial"

Mireille Tseusi-Robert est ainsi devenue une militante pour les Belgo-Congolais qui souhaitent la restitution des œuvres situées en Belgique, mais appartenant au Congo. "C'est quand même la capitale de l'Europe, ce n'est pas n'importe quoi la Belgique. Donc à un moment donné il faut montrer l'exemple et reconnaitre les faits qui ont été commis, reconnaître que c'était un viol et un vol colonial. Et qui après s'est suivi de recèle d'objets volés. C'est scandaleux", martèle-t-elle.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.