Camille Pissarro : hommage aux oeuvres méconnues du père de l'impressionnisme

Une exposition au musée du Luxembourg à Paris fait revivre les années où Camille Pissarro a vécu à la campagne avec des lieux, des ambiances, de personnages qui ont inspiré le peintre impressionniste.

Voir la vidéo
France 3
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Camille Pissarro est exposé dans les plus grands musées du monde. Mais curieusement, les tableaux exposés au musée du Luxembourg à Paris, personne ne les connaît. Des scènes champêtres et lumineuses peintes par le père de l'impressionnisme à Éragny, dans le Val-d'Oise. La plupart de ces toiles sont dans des collections privées, inaccessibles. Si on les redécouvre à partir de mercredi 15 mars, c'est grâce à l'arrière-petit-fils du peintre, Joachim Pissarro.

Un jour une fondation ?

À Éragny, plus d'un siècle après la disparition de Camille Pissarro, rien n'a bougé. Son atelier, sa maison sont toujours là. Pour l'autre arrière-petit-fils du peintre, Lionel Pissarro, c'est émouvant de revenir.

Camille Pissarro est resté vingt ans à Éragny avec sa famille. Au total, il a réalisé plus de 400 toiles autour d'Éragny. Tout comme Monet l'a fait à Giverny, Pissarro a terminé sa vie de peintre à Éragny, un lieu source d'inspiration qui pourrait devenir un jour une fondation.

Le JT
Les autres sujets du JT
\"La Maison de la sourde et le clocher d\'Éragny\", Camille Pissarro, 1886. Service presse / Musée Marmottan-Monet
"La Maison de la sourde et le clocher d'Éragny", Camille Pissarro, 1886. Service presse / Musée Marmottan-Monet (© COURTESY OF THE INDIANAPOLIS MUSEUM OF ART)