Cet article date de plus de deux ans.

Alexandra Lamy a-t-elle été payée trois fois moins que Jean Dujardin? Les productrices d'"Un gars, une fille" démentent

Dans un communiqué, Isabelle Camus et Hélène Jacques dénonce des affirmations "erronées" de la part de l'actrice. "Alexandra Lamy n'a probablement plus la mémoire des cachets qui lui ont été versés", disent-elles.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Jean Dujardin et Alexandra Lamy à Paris, le 27 octobre 2001. (MARTIN BUREAU / AFP)

Chouchou et Loulou touchaient-ils le même salaire ? L'actrice Alexandra Lamy et les productrices de la série Un gars, une fille ne semblent pas du même avis. Alors que la comédienne a affirmé fin mars au quotidien belge La Dernière heure que Jean Dujardin gagnait trois fois plus qu'elle, Isabelle Camus et Hélène Jacques ont démenti dans un communiqué publié par Pure People, mardi 10 avril, une information "erronée", selon elles.

"La première saison ayant été tournée il y a maintenant près de dix-neuf ans, Alexandra Lamy n'a probablement plus la mémoire des cachets qui lui ont été versés, estiment les productrices de la première saison d'Un gars, une fille. Les cachets de Jean étaient supérieurs de 15% à ceux versés à Alexandra Lamy et ce, exclusivement, en raison de sa renommée acquise dans l'univers de la télé et plus particulièrement dans le domaine de l'humour."

"Pour Un gars, une fille, je ne touchais que le tiers du salaire de Jean, alors que la série était produite par trois femmes et qu’on avait une directrice des programmes", avait déclaré Alexandra Lamy. Au bout de neuf mois, raconte-t-elle dans cet entretien publié à la fin du mois de mars, l'actrice décide finalement d'en toucher un mot à son partenaire à l'écran, lequel aurait immédiatement mis la pression sur la production : "Jean s’est rendu dans le bureau des productrices et a exigé que je gagne la même chose que lui, sinon il quittait le programme. Les hommes étaient plus scandalisés que les femmes par cette situation."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.