VIDEO. Jean-Yves Le Drian précise les contours de la future Garde nationale

Les ministres de la Défense, Jean-Yves Le Drian, et de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, ont notamment évoqué les effectifs et les mesures d'incitation mises en place.

Voir la vidéo
FRANCE TELEVISIONS
avatar
franceinfo avec AFP et ReutersFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

"L'objectif est de passer fin 2018 à 84 000 personnels, que ce soit de la défense, de la gendarmerie ou de la police nationale." Les ministres de la Défense, Jean-Yves Le Drian, et de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, sont venus dévoiler les contours de la future Garde nationale devant la presse, lors du compte-rendu du Conseil des ministres, mercredi 12 octobre.

La future Garde nationale ne sera pas une entité autonome, selon l'Élysée, mais regroupera des volontaires intégrés aux forces de sécurité intérieure et aux armées, sous l'égide des ministères de l'Intérieur et de la Défense. Les volontaires devront être âgés d'au moins 17 ans et s'engager pour une durée de 1 à 5 ans renouvelables.

Plus de 9 000 réservistes déployés par jour en 2018

Le ministre de la Défense a salué le succès dans le recrutement : "Le mouvement qui s'est produit nous amène déjà à être à la fin de cette année à 31 000" membres, a-t-il déclaré. Jean-Yves Le Drian a également détaillé les allocations versées aux jeunes qui s'engagent : 1 200 euros annuels pour tout étudiant de moins de 25 ans, qui s'engagerait pour une durée de 5 ans, ainsi que le financement du permis de conduire à hauteur de 1 000 euros. D'autres éléments incitatifs pour les entreprises ont aussi été énumérés.

Le budget de la Garde nationale sera porté à 311 millions d'euros dès 2017, pour accompagner la hausse des effectifs chez les réservistes et les différentes mesures d'incitation.

Aujourd'hui, les réserves opérationnelles de la police, de la gendarmerie et des armées représentent un vivier de 63 000 personnes, dont 5 500 sont employées chaque jour depuis l'attentat de Nice. Bernard Cazeneuve a précisé de son côté que cette future Garde nationale serait composée de 44 000 réservistes policiers et gendarmes, sur les 84 000 prévus à l'horizon 2018. L'État a annoncé vouloir déployer 9 250 réservistes par jour à cet horizon.

Bernard Cazeneuve et Jean-Yves Le Drian sortant du palais de l\'Elysée le 17 août 2016
Bernard Cazeneuve et Jean-Yves Le Drian sortant du palais de l'Elysée le 17 août 2016 (LIONEL BONAVENTURE / AFP)