Cet article date de plus d'un an.

Un soldat de la Légion étrangère, blessé au Mali, a succombé à ses blessures, annonce l'Elysée

Il est mort à l’hôpital militaire Percy à Clamart, près de Paris, où il avait été admis.



Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
L'Elysée a annoncé samedi 2 mai dans un communiqué la mort du brigadier Dmytro Martynyouk. (MINISTERE DES ARMEES)

Le brigadier Dmytro Martynyouk avait été touché le 23 avril "lors d'une opération contre les groupes armés terroristes" au Mali. Ce soldat, qui combattait au Sahel au sein de la Légion étrangère, a succombé vendredi à ses blessures, annonce l'Elysée dans un communiqué publié samedi 2 mai. 

Blessé dans une explosion, il est mort à l’hôpital militaire Percy à Clamart, près de Paris, où il avait été admis. "Le président de la République s’incline avec un profond respect devant le sacrifice de ce légionnaire du 1er régiment étranger de cavalerie, frappé dans l’accomplissement de sa mission", poursuit le communiqué. Dans un communiqué distinct, l'état-major des armées a précisé que le 23 avril, "un camion-citerne de la force Barkhane", que la France a engagée au Sahel, avait été atteint par un engin explosif improvisé, blessant "le conducteur et le chef de bord du véhicule". L'état du camarade du brigadier Dmytro Martynyouk "est stable, et son pronostic vital n'est pas engagé", selon l'état-major.

Ce décès porte à 42 le nombre de militaires français tués au Sahel depuis le début de l'intervention française en 2013, avec l'opération Serval, selon un comptage effectué à partir de chiffres publiés par l'état-major. Ces dernières semaines, l'armée française a multiplié les offensives dans cette région du Sahel (entre le Mali et le Niger), y revendiquant la "neutralisation" de plusieurs dizaines de jihadistes au total depuis le début de l'année.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Armée et sécurité

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.