Le lycée militaire de Saint-Cyr écarte un élève accusé de harcèlement sexuel

Des jeunes femmes, élèves de classe préparatoire, ont dénoncé des faits de harcèlement sexuel de la part d'un élève.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le lycée militaire de Saint-Cyr-L'Ecole, dans les Yvelines.  (GOOGLE MAPS / FRANCEINFO)

Elles ont alerté leur "référent mixité". Des élèves de classes préparatoires du lycée militaire de Saint-Cyr-l'Ecole (Yvelines) ont dénoncé une situation de harcèlement sexuel de la part d'un élève masculin, rapporte l'armée de Terre dans un communiqué publié jeudi 6 février. L'élève mis en cause a été "éloigné" de l'école, qui a alerté la gendarmerie.

"Le commandement a reçu immédiatement celles-ci en entretien pour s'assurer des faits portés à sa connaissance", indique l'armée. "Devant la clarté des témoignages concordants à l'encontre de l'auteur présumé, le chef de corps du lycée a pris, sans délai, des mesures conservatoires en éloignant l'auteur présumé du lycée et a, en outre, dénoncé les faits à la gendarmerie", poursuit-elle dans ce même communiqué.

Une enquête interne ouverte

Une enquête interne a été déclenchée afin d'instruire une procédure disciplinaire. La cellule d"intervention et de soutien psychologique de l'armée de Terre a également été mobilisée afin d’assurer le suivi psychologique des élèves qui le souhaitent. "Cet événement rappelle que la lutte contre le harcèlement est une priorité", ajoute l'armée, estimant que "le référent mixité a parfaitement joué son rôle" dans cette affaire.

En 2018, le quotidien Libération avait publié les témoignages d'anciennes élèves de la prépa militaire de Saint-Cyr, qualifiée alors de "machine à broyer les femmes", malgré la présence d'un "référent mixité" depuis 2014.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.