Sous-marins : les ambassadeurs de France aux États-Unis et en Australie rappelés par Paris

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Crise des sous-marins : les ambassadeurs de France aux États-Unis et en Australie sont rappelés par Paris
France 3
Article rédigé par
C.Gascard, L.Berbey, N.Tahar, O.Pergament, Jeff Wittenberg - France 2
France Télévisions

Pour la première fois de son histoire, la France rappelle un ambassadeur aux États-Unis. Ce geste est aussi fort que symbolique, deux jours après la rupture par l'Australie d'une commande de 12 sous-marins français.

Le torpillage du contrat du siècle entre la France et l'Australie, jeudi 16 septembre, provoque une crise diplomatique sans précédent. Le rappel des ambassadeurs est un geste fracassant et symbolique. Pour la première fois de son histoire, la France a rappelé son ambassadeur aux États-Unis, une annonce faite par Jean-Yves Le Drian, ministre de l'Europe et des Affaires étrangères : "Cette décision exceptionnelle est justifiée par la gravité exceptionnelle des annonces effectuées le 15 septembre par l'Australie et les États-Unis".

"C'était plus qu'un contrat, c'était un partenariat"

Avant de quitter les États-Unis pour Paris, l'ambassadeur français avait donné le ton en s'exprimant sur la télévision américaine : "Nous avons été très contrariés par l'annonce de ce nouveau contrat", témoigne l'ambassadeur français aux États-Unis. "Je pense que c'est une énorme erreur. Cette commande de 12 sous-marins français, c'était plus qu'un contrat, c'était un partenariat", ajoute Jean-Pierre Thebault, l'ambassadeur de France en Australie, avant de prendre l'avion en direction de la France.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Armée et sécurité

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.