Sécurité : le plan du gouvernement pour rétablir l'ordre

Au lendemain d'un nouveau week-end de violences, Édouard Philippe a présenté lundi 7 janvier un plan pour rétablir l'ordre.

France 2

Pas question de revivre les scènes de violence observées à Paris le week-end dernier. Dans une interview lundi 7 janvier, le Premier ministre Édouard Philippe a réagi d'un ton ferme. Plus de sévérité avec les casseurs, mais aussi avec les manifestations non déclarées. "Le gouvernement est favorable à ce que notre loi soit complétée, à ce qu'une loi nouvelle soit adoptée, qui permettra de sanctionner ceux qui ne respectent pas cette obligation de déclaration, ceux qui participeraient à des manifestations non déclarées, ceux qui arrivent aux manifestations cagoulés", a indiqué lundi soir Édouard Philippe.

Dispositif renforcé pour les prochaines manifestations

Cacher son visage pendant une manifestation pourrait donc devenir un délit et non plus une contravention. Autre mesure, le gouvernement veut créer un fichier de personnes interdites de manifestation à l'image des fichiers anti-hooligans. Enfin, le dispositif de sécurité sera renforcé samedi 12 janvier : 80 000 policiers et gendarmes seront mobilisés dans tout le pays.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le Premier ministre Edouard Philippe, le 7 janvier 2019 sur le plateau du \"20 heures\" de TF1.
Le Premier ministre Edouard Philippe, le 7 janvier 2019 sur le plateau du "20 heures" de TF1. (ERIC FEFERBERG / AFP)