Radicalisation : les maires bientôt informés par l'État

En plateau, Sophie Neumayer revient sur les informations concernant les fichés S qui seront désormais communiquées aux maires.

Voir la vidéo
FRANCE 3

Depuis les attentats, les maires revendiquaient le droit d'être mieux informés de la présence de fichés S dans leur commune. Une circulaire a été envoyée aux préfets. Quels types d'informations seront communiqués aux élus ? "Dorénavant, les maires seront systématiquement informés lorsqu'un lieu de culte ou une association est soupçonné d'être néfaste", explique Sophie Neumayer, en plateau.

Le maire aura-t-il accès aux fiches S ?

"Mais surtout, [les maires] seront prévenus si des personnes connues pour leur radicalisation islamiste se trouvent sur leur territoire", poursuit la journaliste de France 3. Avant de préciser : "Le maire n'aura [toutefois] pas de nom et pas question non plus qu'il dispose d'un accès direct aux fiches S ou tout autre fichier qui recense les personnes radicalisées. L'information ne sera pas nominative sauf à une exception près : si la personne à risque est un agent municipal, le maire, son employeur, a le droit de le savoir."

Le JT
Les autres sujets du JT
Une circulaire du ministre de l\'Intérieur va permettre aux maires de pouvoir obtenir plus d\'informations sur les personnes fichées S de leur commune. 
Une circulaire du ministre de l'Intérieur va permettre aux maires de pouvoir obtenir plus d'informations sur les personnes fichées S de leur commune.  (FRANCE 2)