Puy-de-Dôme : Charbonnières-les-Varennes pleure Antoine Serre, le plus jeune soldat tué au Mali

Antoine Serre, 22 ans, est le plus jeune soldat tué lors de l'opération Barkhane lundi 25 novembre. Les habitants de Charbonnières-les-Varennes (Puy-de-Dôme) dont il était originaire se souviennent de l'enfant du pays.

FRANCE 2

À Charbonnières-les-Varennes (Puy-de-Dôme), les drapeaux de la mairie sont en berne. Le village pleure Antoine Serre, 22 ans, mort lundi 25 novembre lors de la collision de deux hélicoptères au Mali. Il avait été formé à l'école militaire de haute montagne de Chamonix (Haute-Savoie), puis en régiment à Gap (Hautes-Alpes). Un soldat, mais avant tout un jeune exemplaire et serviable selon tous ceux qui l'ont côtoyé. Licencié du club de football, Antoine Serre aimait aussi courir dans la nature auvergnate.

Engagé dès l'âge de 19 ans

Très jeune, il a su que son avenir se jouerait au sein de l'armée et s'est engagé à l'âge de 19 ans. Il s'agissait de la troisième mission du soldat au Mali, à 3 000 kilomètres de Charbonnières-les-Varennes. Antoine Serre était la plus jeune victime tuée lors de la collision des deux hélicoptères dans l'opération Barkhane.

Le JT
Les autres sujets du JT
Antoine Serre, 22 ans, était le plus jeune soldat tué lors de l\'opération Barkhane lundi 25 novembre. Les habitants de Charbonnières-les-Varennes (Puy-de-Dôme) dont il était originaire se souviennent de l\'enfant du pays.
Antoine Serre, 22 ans, était le plus jeune soldat tué lors de l'opération Barkhane lundi 25 novembre. Les habitants de Charbonnières-les-Varennes (Puy-de-Dôme) dont il était originaire se souviennent de l'enfant du pays. (FRANCE 2)