Porte-avions : présentation du successeur du Charles de Gaulle

Emmanuel Macron a présenté mardi 8 décembre le porte-avions qui succédera au Charles de Gaulle en 2038. Ce navire de 300 mètres sera capable de porter 30 avions de chasse et d'embarquer 2 000 marins à son bord. 

France 2

Le futur porte-avions français mesurera 300 mètres de haut et pourra déplacer 75 000 tonnes, ce qui le rend une fois et demi plus imposant que l’actuel porte-avions. Comme le Charles de Gaulle, il sera à propulsion nucléaire. C’est un choix du président de la République, afin de soutenir la filière et par stratégie. Bruno Tertrais, de la Fondation pour la recherche stratégique, avance deux avantages : "l’autonomie" et "le gain de place et de poids". 

"75 000 tonnes de diplomatie"

Doté de deux pistes, chacune avec catapulte, le futur porte-avions permettra de faire décoller et d’apponter simultanément les avions de combat. C'est certes une capacité supplémentaire pour se projeter militairement, mais pas seulement. "Un porte-avions, c’est 75 000 tonnes de diplomatie", résume le capitaine de vaisseau Éric Lavault, porte-parole de la Marine nationale. La construction devrait commencer en 2025 sur les chantiers navals de Saint-Nazaire (Loire-Atlantique), pour une mise en service espérée en 2038. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Porte-avions : présentation du successeur du Charles de Gaulle
Porte-avions : présentation du successeur du Charles de Gaulle (France 2)