Opération Barkhane : les forces françaises ont fini de quitter le Mali

Publié Mis à jour
Opération Barkhane : les forces françaises ont fini de quitter le Mali
France 3
Article rédigé par
T.Cuny, C.Rigeade, J-B.Robert - France 3
France Télévisions

Devenus indésirables aux yeux de la junte militaire désormais au pouvoir à Bamako, les derniers soldats français ont quitté le Mali, après dix ans de présence sur plusieurs bases militaires. L'opération Barkhane se poursuit dans les pays voisins. 

Il n'y a plus aucun soldat français au Mali, mardi 16 août. Les derniers ont quitté le pays ces derniers jours, évacuant la base de Gao (Mali). Un fort ressentiment anti-français était monté au Mali depuis l'arrivée au pouvoir de la junte militaire après plusieurs coups d'État successifs. L'armée tricolore était devenue persona non-grata et des manifestations hostiles à sa présence avaient éclatées à Bamako aux chants de "À bas la France". Mais tous les habitants ne semblent pas convaincus que ce départ changera quelque chose. "Les gens n'ont rien compris, que la France parte ou reste, ça ne changera rien, le Mali doit prendre en main ses responsabilités", témoigne un Malien.

L'opération Barkhane toujours en cours

Une décision de départ prise il y a plusieurs mois. Les bases ont été fermées petit à petit, jusqu'à Gao, lundi 15 août. Un retrait qui laisse le champ libre aux groupes armés selon certains experts. "Les djihadistes ont énormément progressé. Une partie du pays n'est plus contrôlée par le pouvoir central et les forces maliennes. La situation s'est dégradée au cours des derniers mois", estime Antoine Glaser, journaliste spécialiste de l'Afrique. L'opération Barkhane de lutte contre le terrorisme n'est pas pour autant terminée, les forces françaises restent présentes au Niger, au Tchad et au Burkina Faso.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.