Cet article date de plus de huit ans.

Neo Sécurité se déclare en cessation de paiement : 5.000 emplois concernés

Le numéro deux français sur le marché de la sécurité espère encore échapper à la faillite. Il sollicite pour cela un prêt relais de 15 millions d'euros.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

Le porte-parole de Neo Sécurité a annoncé que la déclaration de  cessation de paiement avait été faite cet après-midi auprès du tribunal de commerce de Paris : "Le compte à rebours est lancé ."  Et il a affirmé que  vu le nombre d'emplois en jeu, si la faillite ne peut être évitée, "cela va être la plus grosse du quinquennat. "

"On ne demande pas le monde, on demande juste un prêt relais de 15
millions d'euros
" a-t-il expliqué. Le patron de l'entreprise Jean-Michel Houry, souhaite également bénéficier de la suspension provisoire de sa dette fiscale et sociale qui serait de 40 millions d'euros.

Neo Sécurité emploie quelque 5.000 salariés. FO a déjà exigé dans un communiqué que "tous les emplois soient maintenus dans les mêmes conditions de rémunération et de travail."

 

.


Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.