Mali : la France va fermer des bases militaires d’ici fin 2021

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Mali : la France va fermer des bases militaires d’ici fin 2021
franceinfo
Article rédigé par
A. Schiller - franceinfo
France Télévisions

L’opération Barkhane coûte cher en vie humaine et financièrement. Emmanuel Macron a décidé de faire baisser les effectifs sur le terrain.

Les Français traquent les djihadistes au Sahel depuis huit ans. L’opération Barkhane mobilise aujourd’hui plus de 5 000 soldats. Sur le terrain, les militaires parlent de succès tactiques surtout depuis que le président Emmanuel Macron a demandé l’envoi de 600 soldats en renfort. Une stratégie payante : des centaines de djihadistes ont été tués, dont plusieurs de leurs chefs. Mais l’opération coûte cher, d’abord en vie humaine. Une cinquantaine de soldats sont morts pour la France au Sahel depuis le lancement de l’opération Barkhane. Et puis il y a la question de son financement.

Combats difficiles

« La France toute dépense confondue, militaires et civiles, dépense un milliard d’euros quand même dans la région chaque année », indiquait le colonel Michel Goya, spécialiste de l’histoire militaire, en décembre 2020. De plus, en France, certains contestent le bien-fondé de l’opération Barkhane. Les troupes et la diplomatie se heurtent aux mêmes difficultés : des combats difficiles et l’appui insuffisant des pays du G5 Sahel. En huit ans, l’emprise djihadiste n’a pas diminué et l’insécurité demeure. Si Emmanuel Macron vient d’annoncer une diminution des effectifs militaires au Sahel, la France y maintiendra à terme 2 500 à 3 000 hommes.



Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.