Cet article date de plus de quatre ans.

Macron à Niamey : opération rabibochage entre le président et l'armée

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Macron à Niamey : opération rabibochage entre le président et l'armée
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

En duplex depuis Niamey, au Niger, le journaliste Gérard Grizbec fait le point sur les relations entre Emmanuel Macron, visiblement au beau fixe.

Au lendemain de la visite d'Emmanuel Macron auprès des forces françaises positionnées à Niamey, au Niger, on constate un redoux dans les relations entre le chef de l'État et l'armée. L'opération rabibochage semble avoir fonctionné. "Le général Lecointre, qui est le nouveau chef d'État-Major et des armées, était ici en même temps que le président de la République. Emmanuel Macron a fait un discours dans lequel il a expliqué l'importance pour les soldats français de leur travail dans le cadre de l'opération Barkhane, pour lutter contre les jihadistes au Sahel", indique le journaliste Gérard Grizbec, en duplex depuis Niamey.

Des militaires choyés à l'étranger, délaissés en France

Et d'ajouter : "Et puis, lorsqu'on parle dans l'entourage du général Lecointre, on comprend bien que les choses se sont arrangées depuis la démission du général de Villiers au mois de juillet dernier. Le problème des moyens reste toutefois entier. Ici, on comprend bien que l'effort est fait pour que les soldats français aient un maximum de matériel neuf, sophistiqué, au détriment des soldats qui vivent en France. Le risque à terme est évidemment d'avoir une armée française à deux vitesses", conclut le journaliste.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.