Économie : la France est le deuxième exportateur mondial d'armement

Sous-marins, avions, frégates ... depuis quelques années, la France est devenue une championne dans l'industrie de l'armement. Précisions en plateau avec Clément Le Goff.

France 2

Avec les commandes qui s'accumulent, le secteur de l'armement est-il en train de devenir une poule aux oeufs d'or pour la France? "Oui, un hélicoptère Caracal se vend 40 millions d'euros et la Pologne en a acheté 50 à la France il y a quelques mois. Autre exemple, l'avion de combat Rafale, son prix est de 100 millions d'euros. Le Qatar en a acheté 24. Pour le porte-hélicoptère Mistral, c'est plus de 400 millions d'euros", explique Clément Le Goff en plateau. 

16 milliards d'euros de commandes en 2015 

Depuis quatre ans, ces exportations d'armes ne font progresser. "2015 est une année historique avec 16 milliards d'euros de commandes, c'est deux fois plus qu'en 2014. Conséquence, la France remonte sur le podium des grands pays exportateurs derrières les États-Unis, mais presque à égalité avec la Russie. Au Proche et au Moyen-Orient, le principal client de la France est l'Arabie Saoudite, il y a aussi le Qatar et l'Égypte. Sur le marché asiatique, les principales commandes viennent de l'Indonésie et de l'Inde, qui négocie en ce moment l'achat de 36 Rafales. Si la France vend autant d'armement, c'est aussi parce qu'elle en fait la démonstration sur les différents théâtres d'opérations, en Afrique notamment", conclut le journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des Rafale français, sur le tarmac d\'une base aérienne du Golfe, le 27 septembre 2015.
Des Rafale français, sur le tarmac d'une base aérienne du Golfe, le 27 septembre 2015. (ECPAD / ARMEE DE L'AIR / AFP)