Drones : une législation stricte pour une utilisation restreinte

Les vols répétés et mystérieux de drones ont semé la panique à l'aéroport de Gatwick en Grande-Bretagne. Ces appareils sont accessibles à tous, mais leur utilisation est strictement encadrée par la loi.

FRANCE 2

Le jour de Noël, il sera sans doute présent aux pieds de nombreux sapins, mais le drone n'est pas un jouet comme les autres. Les clients savent qu'il y a des règles à respecter et des précautions à prendre. S'il est possible d'utiliser un drone dans son jardin, son usage reste soumis à de nombreuses restrictions. Interdiction par exemple de survoler une agglomération ou des personnes. Il n'est pas possible non plus de voler à plus de 150 m de haut.

Une formation obligatoire sur certains drones

Depuis le 1er juillet 2018, il est en plus obligatoire de suivre une formation pour piloter des drones de plus de 800 grammes. Même pour les professionnels, le vol reste très encadré. Le survol des 247 sites sensibles en France est également proscrit ; il s'agit d'aéroports, de centrales nucléaires ou de bases militaires. La sanction pour le pilote peut aller jusqu'à 75 000 euros d'amende et un an de prison ferme. En 2017, 446 vols de drones ont été signalés comme enfreignant la législation.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un drone en plein ciel.
Un drone en plein ciel. (YE AUNG THU / AFP)