Disparition de Steve à Nantes : l'enquête de l'IGPN "devrait être rendue la semaine prochaine", annonce Castaner

Quatre-vingt-neuf personnes ont déposé plainte pour "mise en danger de la vie d'autrui et violences volontaires par personnes dépositaires de l'autorité publique", après l'opération de police ayant conduit à la disparition de Steve.

Une manifestation organisée le samedi 20 juillet 2019 à Nantes pour protester contre l\'opération de police menée le soir de la fête de la musique sur le Quai Wilson, où a disparu Steve Caniço après une charge de police 
Une manifestation organisée le samedi 20 juillet 2019 à Nantes pour protester contre l'opération de police menée le soir de la fête de la musique sur le Quai Wilson, où a disparu Steve Caniço après une charge de police  (ESTELLE RUIZ / NURPHOTO / AFP)

L'enquête administrative de l'Inspection générale de la police nationale (IGPN), ouverte après une opération policière controversée lors de la Fête de la musique à Nantes, au cours de laquelle Steve Maia Caniço a disparu, "devrait m'être rendue la semaine prochaine", a annoncé Christophe Castaner, jeudi 25 juillet.

"Je souhaite rendre public les conclusions", a ajouté le ministre de l'Intérieur, interrogé lors d'un déplacement dans l'Essonne, expliquant qu'"il est normal que nous soyons sur le sujet à la fois exemplaires et transparents".

Une plainte collective de 89 personnes

L'IGPN avait été saisie le 24 juin par le ministère de l'Intérieur pour faire la lumière sur les opérations de maintien de l'ordre à Nantes, à l'occasion de la Fête de la musique, lors de laquelle quatorze personnes étaient tombées dans la Loire.

Steve Maia Caniço, un animateur périscolaire de 24 ans présent sur l'une des scènes techno installées sur le bord du fleuve, est porté disparu depuis.

La "police des polices" est également saisie d'une enquête judiciaire après le dépôt d'une plainte collective de 89 participants pour "mise en danger de la vie d'autrui et violences volontaires par personnes dépositaires de l'autorité publique".

Plusieurs autres procédures menées en parallèle

Une information judiciaire pour recherche des causes de la disparition a été ouverte et confiée à la police judiciaire de Rennes, également en charge d'une enquête après "dix plaintes de policiers qui ont été blessés lors des événements de la Fête de la musique", selon le procureur de la République de Nantes, Pierre Sennès.

Mercredi soir, le procureur a annoncé le recours à un sonar pour tenter de retrouver le corps du jeune homme alors que le slogan "Où est Steve ?" est énormément relayé sur les réseaux sociaux depuis sa disparition.