Dans le Rétro : la condamnation injuste du capitaine Dreyfus, le 15 octobre 1894

Les équipes de France 2 remettent un coup de projecteur sur un événement qui a bouleversé la France, le 15 octobre 1894. Ce jour-là, le capitaine Alfred Dreyfus était arrêté pour espionnage et haute trahison au profit de l’ennemi allemand.

France 2

Le capitaine Alfred Dreyfus a eu droit à tous les insultes : sale espion, pire des traîtres. Le 15 octobre 1894, il est arrêté et accusé de haute trahison au profit de l’ennemi allemand. L’interpellation se fonde sur un document truffé d’informations militaires confidentielles. Sans preuves réellement tangibles, il est quand même condamné. Lors de cet événement traumatisant, il déclara : "Soldats, on dégrade un innocent. Soldats, on déshonore un innocent. Vive la France, vive l’armée !"

Déporté au large de la Guyane

Le capitaine est alors déporté sur l’Île du Diable, au large de la Guyane. Une détention étouffante où il n’a plus ni air ni lumière. En France, les Français se déchirent, entre des groupes antisémites et des défenseurs bien connus comme Émile Zola et son fameux "J’accuse". Dès 1895, les soupçons poussent pourtant vers le commandent Esterhazy. Mais il faudra attendre 1906 pour qu'Alfred Dreyfus soit totalement réhabilité.

Le JT
Les autres sujets du JT
Dreyfus
Dreyfus (FRANCEINFO)