Covid-19 : l'armée a commencé à vacciner

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Covid-19 : l'armée a commencé à vacciner
France 3
Article rédigé par
M. Burgot, J. Debraux, P. Caron, F. Cardoen - France 3
France Télévisions

Après les médecins, les infirmiers et les pompiers, l'armée a commencé à vacciner des personnes contre le Covid-19, mardi 6 avril. Six hôpitaux militaires, répartis dans cinq régions, ont ouvert leurs portes.

L'hôpital d'instruction des armées Bégin de Saint-Mandé (Val-de-Marne) a ouvert ses portes mardi 6 avril pour vacciner la population civile contre le Covid-19. L'objectif, pour l'instant, est de vacciner 250 personnes par jour. Michel Assouline, un retraité âgé de 71 ans, a ainsi reçu sa deuxième dose. L'émotion était forte. "J'ai deux petites-filles, je ne les voyais plus. Ça me manquait", confie-t-il, soulagé de bientôt pouvoir revoir ses petits-enfants. 

7 000 vaccinations par jour prévues 

Six hôpitaux militaires ont été mobilisés en Île-de-France, en région Paca, à Bordeaux (Gironde), Brest (Finistère) et Metz (Moselle). La procédure est la même partout : il faut s'inscrire sur la plateforme Doctolib pour obtenir un rendez-vous. Les hôpitaux d'instruction des armées (HIA) vont progressivement monter en puissance. "L'objectif, à terme, de tous les HIA qui sont impliqués dans ce dispositif, c'est d'assumer 7 000 vaccinations par jour", explique le docteur Vincent Duverger, médecin chef à l'hôpital de Bégin. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.