Corée du Sud : des étudiants accusés d'avoir grossi volontairement pour échapper au service militaire

L'armée sud-coréenne accuse douze étudiants d'avoir délibérément pris du poids pour éviter d'effectuer leur service militaire. 

Des militaires sud-coréens lors d\'un exercice à Pohang, le 5 avril 2018.
Des militaires sud-coréens lors d'un exercice à Pohang, le 5 avril 2018. (JUNG YEON-JE / AFP)

En Corée du Sud, on ne plaisante pas avec le service militaire. Douze étudiants d'une université de Séoul sont accusés par l'armée d'avoir délibérément tenté de prendre du poids pour échouer aux tests d'aptitude physique. Les douze étudiants en musique ont absorbé des protéines en poudre et bu de vastes quantités de jus le jour de l'examen, selon le service des ressources humaines de l'armée. 

La technique avait porté ses fruits. En Corée du Sud, où le service militaire de 21 mois est obligatoire, les personnes considérées en surpoids, ou trop maigres, ou qui sont victimes de certaines maladies ou handicaps, sont exemptés, mais doivent travailler dans les services publics à la place. Ces étudiants effectuaient ainsi leur service civil jusqu'à ce que l'armée découvre le pot aux roses, semble-t-il en mettant la main sur les échanges en ligne des intéressés.

L'affaire portée en justice 

"Les élèves ont partagé des tuyaux sur la prise de poids dans une discussion en ligne", a précisé l'armée. Ils ont en particulier bu du jus contenant de la pulpe d'Aloe vera, réputée rester dans le corps plus longtemps que les autres aliments.

L'armée a transmis l'affaire au parquet. Si les étudiants sont renvoyés devant un tribunal puis condamnés, ils devront de nouveau passer l'examen d'aptitude physique, et pourraient finir par effectuer malgré tout leur service militaire, a prévenu l'armée.