Affaire Geneviève Legay : le ministère de la Justice demande la mutation du procureur de Nice

Le procureur de la République de Nice, Jean-Michel Prêtre, devrait être prochainement muté à Lyon.

Le procureur de Nice Jean-Michel Pretre, le 19 janvier 2017.
Le procureur de Nice Jean-Michel Pretre, le 19 janvier 2017. (VALERY HACHE / AFP)

Jean-Michel Prêtre, le procureur de la République de Nice embarrassé dans l'affaire Geneviève Legay, doit être prochainement muté. Le ministère de la Justice a proposé sa mutation au poste d'avocat général auprès de la cour d'appel de Lyon, a appris lundi 5 août le service police-justice de franceinfo, confirmant une information du journal Libération. Cette proposition doit être examinée par le Conseil supérieur de la magistrature. Il s'agit de fait d'une rétrogradation, puisqu’il ne sera plus à la tête d’un parquet, mais soumis aux ordres d’un procureur général.

Jean-Michel Prêtre semble payer sa gestion de l'affaire Geneviève Legay, cette militante d'Attac de 73 ans, gravement blessée lors d'une charge policière à Nice le 23 mars au cours d'une journée de mobilisation des "gilets jaunes". Le procureur avait dans un premier temps dédouané les forces de l'ordre avant de reconnaître leur implication. Au cours d'une audition devant sa hiérarchie, Jean-Michel Prêtre a reconnu avoir minimisé les faits pour ne pas contredire Emmanuel Macron, qui avait assuré un peu plus tôt que la manifestante n'avait pas été touchée par la police.