Viticulture : les vignes souffrent du gel

Les conséquences du gel sur les vignobles ont des conséquences importantes. 20 % des récoltes pourraient être compromises dans le Bordelais, l'Hérault ou les Alpes-Maritimes.

France 3
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Moins trois degrés, c'est la température enregistrée dans le Bordelais dans la nuit du mercredi 26 avril. Ce viticulteur sait que ses parcelles sont en train de brûler. Dans le département, 1 000 hectares de vignes sont déjà touchés par le gel. Dans le sud-est aussi, la vague de froid a été fatale. Des mois de travail sont anéantis. Pour l'appellation des côtes de Provence, l'année s'annonce difficile : "On fera moins 5 000 hectolitres, au lieu des 10 000 habituels", affirme Julien Demonchaux, issu de la coopérative des Vignerons de Correns (Var).

Vers une indemnisation des viticulteurs

Selon la FNSEA, seulement 15% des vignerons sont assurés, car les fortes gelées à cette période sont très rares, en particulier dans le sud. Une fois les pertes connues, l'État pourrait déclencher le régime des calamités agricoles, afin d'indemniser les viticulteurs.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un feuille de vigne victime du gel printanier (photo d\'illustration).
Un feuille de vigne victime du gel printanier (photo d'illustration). (CHRISTIAN WATIER / MAXPPP)