Vins français : les taxes américaines s'envolent et inquiètent les viticulteurs

Depuis vendredi 18 octobre, les droits de douane supplémentaires voulus par les États-Unis sont entrés en vigueur : +25% sur les bouteilles de vin français. Les taxes s'envolent et les viticulteurs font leurs comptes.

FRANCE 2

Dans un domaine de Provence, à Cassis (Bouches-du-Rhône), les vendanges viennent de se terminer. Ici, le marché américain représente 20% des ventes. Désormais en vigueur, la surtaxe de 25% sur les vins destinés au marché américain inquiète la directrice du domaine pour l'avenir. La surtaxe est un coup rude pour les viticulteurs. Un autre domaine, qui ne produit que du chablis, prévoit 5 millions d'euros de pertes.   

7,5 milliards de dollars de taxes sur les produits europénns 

Le vignoble de Chablis (Yonne) est constitué de près de 300 domaines produisant chaque année près de 35 millions de bouteilles. En 2018, 15% ont été exportées aux États-Unis. Tous les vins non effervescents sont concernés par cette hausse de taxe et donc de prix. Producteurs français et importateurs américains discutent encore pour savoir qui prendra en charge les surcoûts. Des vins aux avions, en passant par les fromages ou engins de chantier, 7,5 milliards de dollars de taxes sur les produits européens sont imposés par Washington.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les vignobles de la cave Georges Roumier et le château du Clos Vougeot (arrière-plan) à Chambolle-Musigny, en Bourgogne, le 4 septembre 2017.
Les vignobles de la cave Georges Roumier et le château du Clos Vougeot (arrière-plan) à Chambolle-Musigny, en Bourgogne, le 4 septembre 2017. (ERIC FEFERBERG / AFP)