Cet article date de plus de trois ans.

Vidéo Connaissez-vous vraiment les vertus du pain de singe, le fruit du baobab ?

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min.
Beaucoup d’entre nous connaissent le baobab, cet arbre emblématique d’Afrique à l’allure très imposante. Beaucoup moins connaissent les fruits qui poussent sur ses branches, le pain de singe.
BRUT
Article rédigé par

Beaucoup d’entre nous connaissent le baobab, cet arbre emblématique d’Afrique à l’allure très imposante. Beaucoup moins connaissent les fruits qui poussent sur ses branches, le pain de singe.

Nommé ainsi à cause de sa forte consommation par les primates, le pain de singe est aujourd'hui très répandu dans le monde, en raison de ses vertus insoupçonnables. Jean-François Sobiecki, un nutritionniste précise : "Il a beaucoup d’antioxydants, de vitamine C et un bon pourcentage de protéines : des acides aminés comme la tyrosine ou le tryptophane pour l’humeur. Et il a aussi des composés anti-inflammatoires."

Un fruit à la valeur exceptionnelle

Si sa consommation a souvent été cantonnée à l’Afrique et aux populations locales, ces propriétés ont permis au fruit de s’exporter doucement sur les marchés occidentaux. "Nos principaux marchés sont le Royaume Uni, l’Europe, les États-Unis, le Canada. Et l'Orient est en croissance" explique Sarah Venter, fondatrice d’EcoProducts. Ces exportations, multipliées par 9 entre 2013 et 2017, ont notamment profité aux populations africaines, qui vendent les fruits récoltés. Annah Muvhali Ramasseuse de ces fruits se réjouit de ce projet qui a commencé en 2006 : "Je ne savais pas que le fruit du baobab pouvait avoir de la valeur. Mais l’argent que j’ai reçu depuis le début m’a beaucoup aidé car j’étais vraiment très pauvre à cette époque." Contrairement à d'autres, les fruits de baobab ne nécessitent ni labours, ni arrosage, ni pesticides, un gain de temps et d’argent considérable pour ses collecteurs qui ont juste à attendre qu’ils tombent.

Protéger les baobabs

Afin d’assurer la pérennité des baobabs, la société EcoProducts encouragent la population à protéger les baobabs et leurs fruits. Chaque personne qui l’entretient reçoit ainsi 18 euros dès que l’arbre grandit de 1 cm. De quoi faire prospérer ces géants d’Afrique pendants des centaines d’années.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.