Cet article date de plus de deux ans.

Vidéo Comment font les agriculteurs sri-lankais sans glyphosate ? "Eh bien, on utilise du glyphosate !"

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Envoyé spécial. "Si on utilisait du glyphosate, ça nous coûterait dix fois moins cher" : comment ces paysans sri-lankais contournent l'interdiction de l'herbicide
ENVOYÉ SPÉCIAL / FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

C'est une interdiction que beaucoup attendent, notamment en France. Pourtant, dans le premier pays où elle a été décidée, elle ne fait pas que des heureux. En 2015, face à une étrange épidémie de maladies rénales chez les agriculteurs du Nord, le Sri Lanka a banni le glyphosate. Dans le Sud, loin des rizières, les cultivateurs de thé sont furieux. Extrait de "La Spéciale d'Envoyé", à voir le 17 janvier 2019.

Au Sri Lanka, Herman produit du thé depuis plus de cinquante ans. Un thé qu'il vend notamment à une grande marque française. Depuis que son pays a interdit le glyphosate à cause d'une étrange épidémie de maladies rénales chez les riziculteurs du Nord, les cultivateurs du Sud comme lui sont furieux.

Ses cinq ouvriers agricoles vont devoir travailler dix jours sur cette parcelle, envahie par les mauvaises herbes. "Si on utilisait du glyphosate, ça se ferait en un jour, ça nous coûterait 25 euros pour un demi-hectare. Là, ça va nous coûter 250 euros", affirme-t-il.

Du glyphosate, ou peut-être même "quelque chose d'encore pire"

Comment fait-il pour s'en sortir financièrement ? Pour ne pas perdre trop d'argent, il avoue se mettre hors la loi. "Comment vous faites, du coup, sans glyphosate ?", le questionne Elise Menand dans ce reportage diffusé dans "La Spéciale d'Envoyé", le 17 janvier 2019. "Eh bien, on utilise du glyphosate !"

"En fait, on ne sait pas vraiment ce qu'on répand"

Il s'agit d'un produit acheté au marché noir – du glyphosate entré au Sri Lanka illégalement, ou peut-être même "quelque chose d'encore pire", reconnaît Herman : "En fait, on ne sait pas vraiment ce qu'on répand." Acheter du glyphosate illégal représente un gros risque, confie l'agriculteur. Peut-être pas la prison, mais à coup sûr une grosse amende.

Extrait de "Sri Lanka, le pays sans glyphosate", un reportage à voir le 17 janvier 2019 dans "La Spéciale d'Envoyé : Glyphosate, comment s'en sortir ?".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Agriculture

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.