Vague de froid : les arboriculteurs luttent pour protéger leurs exploitations du gel

Publié
Vague de froid : les arboriculteurs luttent pour protéger leurs exploitations du gel
Article rédigé par
H.Chapelon, N.Ferro, C.Thomas - France 3
France Télévisions

La nuit du lundi 4 avril a été la plus froide depuis 1947, à cette période de l'année. Pour protéger leurs cultures du gel, les arboriculteurs ont passé la nuit dans leurs vergers.

À Châteauneuf-sur-Isère (Drôme), dans la nuit du lundi 4 avril, Julien Rispal, un arboriculteur, a allumé des dizaines de bougies dans son verger pour protéger ses cultures du gel. Il n'y avait pas une seconde à perdre pour couvrir les 30 hectares de l'exploitation. La moindre baisse de température peut en effet anéantir une production.

La méthode de l'arrosage par aspersion

Près d'Aubenas (Ardèche), le gel était bien là pour Robert Constant, un producteur de kiwis. Dans son exploitation, les températures ont atteint -2,3 degrés dans la nuit du 4 avril. Pour la protéger, le producteur n'a pas utilisé de bougies, mais un autre système qui a déjà fait ses preuves : l'arrosage par aspersion. "L'eau se dépose sur les bourgeons, et elle gèle. Et, au milieu du gel, le bourgeon est protégé", explique-t-il. Son voisin utilise, lui, des braseros pour sauver sa production de pêches. L'homme est éprouvé par les nuits blanches successives.


Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.