Cet article date de plus d'un an.

Une idée pour la France : à la rencontre d'un producteur de lait innovant

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 5 min.
Une idée pour la France : à la rencontre d'un producteur de lait innovant
France 2
Article rédigé par
V. Heurtel, S. Piard, M. Anglade, H. Cardon, G. Sellem - France 2
France Télévisions

Plusieurs fois par semaine, les équipes de France 2 partent à la découverte des initiatives des Français, dans la rubrique Une idée pour la France. Lundi 25 janvier, c’est un producteur de lait du Loiret qui partage sa passion sous l’œil des caméras. 

Avec la rubrique Une idée pour la France, les équipes de France 2 mettent en lumière les initiatives innovantes des Français. Lundi 25 janvier, direction le Loiret, pour découvrir la passion d’un producteur de lait. Ce dernier a mis au point "un système qui permet aux producteurs d’augmenter de moitié leurs revenus", révèle la journaliste Valérie Heurtel sur le plateau du 13 Heures. L’intéressé, André Bonnard, utilise un conteneur comme trait d’union entre les producteurs et les consommateurs. Plus précisément, à l’intérieur, les producteurs prennent en main la fabrication de leurs yaourts, en se passant des industriels.  

Une yaourterie pas comme les autres

André Bonnard est installé dans le Loiret depuis un an. Il sillonne les fermes avec son conteneur qui lui sert de mini-usine. Mathilde Ben, une ancienne opticienne, est aux commandes de cette yaourterie pas comme les autres. "On apprend vite", juge-t-elle. Une installation conventionnelle aurait coûté 100 000 euros. Le conteneur ne revient qu’à 1 300 euros par mois. Deux jours par semaine, Mathilde fabrique 1 600 yaourts. Sa recette est naturelle et sans additifs, ce qui séduit les consommateurs. En effet, "la demande explose, 79% des Français veulent consommer local", précise la journaliste Valérie Heurtel. "C’est ça qu’on veut retrouver, des produits authentiques, une traçabilité", ajoute-t-elle.  

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.