Une association de consommateurs demande la création de "chèques fruits et légumes" pour que chaque Français puisse accéder à une alimentation saine

Dans une étude publiée mercredi 28 juillet, Familles Rurales révèle que les familles précaires mangent peu de fruits et légumes. La faute selon le président de cette association au prix de ces produits frais, élevé pour les personnes modestes.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
L'association de défense des consommateurs Familles Rurales milite pour la création d'un chèque fruits et légumes, afin de permettre aux plus précaires d'acheter des produits frais. (LUDOVIC MARIN / AFP)

Le prix des fruits et légumes a baissé de 8% en moyenne entre juin 2020 et juin 2021, à l’exception des cerises, révèle une étude menée par Familles rurales, publiée mercredi 28 juillet. Mais encore trop peu de familles modestes consomment des fruits et légumes, alerte samedi 31 juillet sur franceinfo le président de cette association de défense des consommateurs. C’est pourquoi Dominique Marmier demande à l’Etat la création de "chèques fruits et légumes", au même titre que les APL qui permettent d’accéder à un "logement décent". Il espère par ailleurs que la crise sanitaire actuelle nous permettra de prendre conscience que "la santé, c’est primordial" et qu’elle passe "beaucoup par l’alimentation".

franceinfo : De quel montant serait ce chèque et à quel public serait-il destiné ?

Dominique Marmier : Le montant reste à déterminer, mais on voit bien que si les ménages veulent respecter les préconisations de l'OMS, à savoir consommer 400 grammes de fruits et légumes frais par jour, c'est un budget très conséquent. Dans notre observatoire, on a fait le calcul. 

"Ça va de 100 euros pour une famille de quatre personnes, si on consomme les fruits et les légumes les moins chers, à jusqu'à 200 euros par mois si cette famille fait le choix de manger des fruits et légumes bio."

Dominique Marmier, président de l'association Familles Rurales

à franceinfo

Cela a un impact très important sur le pouvoir d'achat de la famille. Et malheureusement, celles qui ont des revenus faibles n'ont pas forcément les moyens financiers d'acheter des fruits et légumes frais. Pourtant, on connaît l'intérêt pour la santé de consommer des fruits et des légumes.

Avez-vous ciblé des zones plus en urgence que d'autres ?

Dans notre observatoire, on met en évidence les territoires d'outre-mer, où les fruits et légumes sont encore malheureusement beaucoup plus chers qu'ailleurs. Nous, Familles rurales, pensons vraiment que l'accès à une alimentation saine, de qualité, est primordial pour chacun d'entre nous. Dans notre pays, près de 50% des adultes sont en situation de surpoids, 17% chez les enfants. C'est énorme. Malheureusement, certaines familles n'ont pas les moyens de suivre les recommandations. C'est pour cela qu'on alerte les pouvoirs publics, en demandant de lancer un grand programme de communication et d'information auprès du grand public pour dire tout l'intérêt de consommer des fruits et légumes. Mais aussi essayer de mettre en place ce chèque fruits et légumes. 

"Chaque citoyen a le droit d'avoir un logement décent en France. Pour cela, on l'aide avec des allocations logement, des APL. Pourquoi ne pas faire pareil pour les fruits et légumes ?"

Dominique Marmier, président de l'association Familles Rurales

à franceinfo

On connaît tous la campagne de l’OMS datant de 2003, "mangez cinq fruits et légumes par jour". Aujourd'hui, considérez-vous qu’elle n’a plus l'écho qu'elle avait ces dernières années ?

Malheureusement, oui. C’est vrai qu’on communique depuis longtemps, mais elle n'a certainement pas eu l'écho qu'elle devrait avoir. Mais avec la crise sanitaire qu'on connaît aujourd'hui, on voit bien que la santé, c’est le bien le plus cher que chacun d'entre nous peut avoir. C'est primordial. C'est essentiel. Et ça passe beaucoup par l'alimentation. Donc, c'est peut-être le moment de dire aujourd’hui "attention, on ne rigole pas avec sa santé". C'est capital.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Agriculture

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.