Algues vertes : un fléau qui défigure les côtes

Le fléau des algues vertes prolifère en Bretagne et en Normandie. Les maires des communes de ces départements sont très inquiets et en colère. Certaines associations dénoncent l'inertie des autorités.  

Cette vidéo n'est plus disponible

Le fléau des algues vertes défigure régulièrement les côtes bretonnes. Cette année encore, à cause de leur prolifération, six plages de la baie de Saint-Brieuc (Côtes-d'Armor) ont été fermées. Habitants, associations et scientifiques s'inquiètent de ces marées vertes, à répétition.

Du nitrate charrié par les cours d'eau

À l'origine de ces algues, la présence de nitrate charrié par les cours d'eau. Ils proviennent des engrais, répandus sur certaines cultures et nourrissant les algues vertes : "C'est effectivement l'agriculture qui représente entre 95 et 98% des apports de nitrate", détaille Sylvain Ballu, chercheur du centre d'étude et de valorisation des algues.

En plus de nuire à l'esthétique des plages, l'algue verte est toxique et dégage une odeur d'oeuf pourri. En été, l'accumulation est telle à la surface de l'eau que celle du dessous se décompose.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un agriculteur dans son champs de pommes de terre à Avesnes-le-Sec, dans le nord de la France, le 23 avril 2019.
Un agriculteur dans son champs de pommes de terre à Avesnes-le-Sec, dans le nord de la France, le 23 avril 2019. (FRANCOIS LO PRESTI / AFP)