Sécheresse : un plan d'urgence et des aides européennes pour les agriculteurs

La sécheresse gagne du terrain en France. Un plan d'urgence a été annoncé dans la matinée de lundi 22 juillet et avec lui, des aides européennes pourraient notamment leur être versées avec quelques mois d'avance. Insuffisant, répondent les agriculteurs.

Cette vidéo n'est plus disponible

Un soleil de plomb, une chaleur record et des prairies desséchées. À cela s'ajoutent des restrictions d'eau qui empêchent les agriculteurs d'irriguer. En particulier dans le centre et l'ouest de la France. Une situation que le gouvernement dit prendre très au sérieux : "Nous allons demander à l'Union européenne que les avances (...) soient augmentées, arrivent beaucoup plus fortes en octobre. C'est 1 milliard d'euros en plus qu'ils toucheraient", a expliqué le ministre de l'Agriculture, Didier Guillaume, sur le plateau des "4 Vérités", lundi 22 juillet.

"Un effet d'annonce"

En temps normal, les agriculteurs touchent 50% des aides européennes en octobre. Le gouvernement va demander à Bruxelles (Belgique) que cette part passe à 70%, dont le milliard d'euros supplémentaire. Mais pour le principal syndicat agricole, ce n'est qu'un effet d'annonce : "C'est la même mesure que l'année dernière, alors que la situation est beaucoup plus grave", lance Christiane Lambert, présidente de la FNSEA, devant les caméras de France 2.

Le JT
Les autres sujets du JT
Christiane Lambert
Christiane Lambert (LUDOVIC MARIN / AFP)