Sécheresse : les sourciers appelés en renfort par les particuliers et les agriculteurs

Publié
Sécheresse : les sourciers appelés en renfort par les particuliers et les agriculteurs
Article rédigé par
K. Lempereur, A. Sarlat, V. Lejeune - France 3
France Télévisions

En ces temps de sécheresse intense, les sourciers sont sollicités par des particuliers et les agriculteurs. Armés d’une baguette en bois, ils seraient capables de détecter des sources d’eaux souterraines. Reportage en Bourgogne.

Le métier de sourcier a conservé sa part de mystère, et traversé les siècles. Georges Paquot exerce depuis 15 ans. Ce jour-là, il a rendez-vous près de Dijon (Côte-d'Or) avec Régis Dubois, un retraité qui cherche de l'eau sans chlore ni calcaire pour ses cultures biologiques. L'antenne de Lecher est un instrument qui détecte les vibrations du sous-sol, et donc de l'eau. Après avoir recherché la source, il faut ensuite déterminer sa localisation exacte.

Des formations pour devenir sourcier

Les sourciers existent depuis l'Antiquité. Au XXème siècle, avec la généralisation de l'eau courante, leur activité avait presque disparu. La sécheresse de 1976, a entraîné leur retour. Lors de la crise, de nombreux particuliers avaient fait appel à eux pour forer des puits. Aujourd'hui, la demande se maintient. "Il y a des écoles qui forment. Je sais que la Chambre d'agriculture de chaque département a des référents qui forment", indique Georges Paquot. La prestation est facturée entre 100 et 250 euros.

Le servicemétéo
évolue  et s’enrichit

découvrir les nouveautés

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.