Sécheresse : le cahier des charges des AOP assouplis face au changement climatique

Publié Mis à jour
Sécheresse : le cahier des charges des AOP assouplis face au changement climatique
FRANCE 2
Article rédigé par
D.Sébastien, A.Domy, B.Parayre, F.Mazou - France 2
France Télévisions

La sécheresse bouleverse les pratiques des agriculteurs. Il est donc difficile de respecter le cahier des charges strict de l’AOP. Certains d’entre eux vont ainsi obtenir une dérogation jusqu’au printemps.

Un cahier des charges allégé pour faire face aux conséquences d’un été très difficile. Dans la Loire, Claude Boucher produit un formage de chèvres qui bénéficie d’une appellation d’origine protégée (AOP). Exceptionnellement, cette année, les règles seront donc moins strictes. Il y aura moins de jours en pâturages et plus de nourriture en complément venue de l’extérieur. "C’est une bonne nouvelle. Sur le secteur, on a vraiment souffert de la sécheresse", affirme Claude Boucher, producteur de rigotte de Condrieu.

Des assouplissements en vigueur jusqu’au printemps prochain

En juillet-août, alors que les champs étaient grillés par le soleil, il a fallu puiser dans les réserves de foin prévues pour l’hiver et acheter pour compenser hors de zone d’appellation. Sans les dérogations, l’exploitation familiale aurait dû se séparer d’une partie de son cheptel. "Ça nous permet de garder les mêmes volumes", se satisfait André Boucher, responsable de la fromagerie. Pour Clément Chayrigues, producteur de lait AOP Bleu des Causses, la dérogation est aussi salutaire. Ces assouplissements resteront en vigueur jusqu’au printemps prochain.

Parmi nos sources

 Les labels de qualité dans l’alimentation (ministère de l’économie)

Dérogations au Journal Officiel

Liste non exhaustive

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.