Sécheresse : l'affaiblissement des récoltes céréalières fait grimper les prix et craindre une pénurie

Publié
Sécheresse : l'affaiblissement des récoltes céréalières fait grimper les prix et craindre une pénurie
FRANCE 2
Article rédigé par
M.Justet, L.Marcon, L.Seux, D.Sirri, C.Ricco, France 3 Régions - France 2
France Télévisions

Les fortes chaleurs et le manque d'eau impactent fortement les producteurs, qui voient leurs céréales dépérir. Les prévisions de récolte se font déjà à la baisse et certains vont jusqu'à craindre une pénurie.

La sécheresse laisse derrière elle des champs de céréales desséchés et des récoltes en berne. Pour les producteurs, comme pour les acheteurs, la facture est lourde. Les prix en boulangerie, notamment, grimpent déjà avec l'envolée du tarif de l'énergie et de celui des matières premières. "Ça a pris 20 % depuis le début de l'année et on attend encore une augmentation à la rentrée", souligne Jean-Yves Boullier, boulanger. Lui, a décidé de rogner sur ses marges pour ne pas que le prix augmente excessivement. Mais dans les supermarchés, les prix se sont envolés, + 6% sur la farine et + 13% sur les pâtes.

L'exportation française comme bouée de sauvetage

Des prix en hausse pour des récoltes en baisse. Les chiffres du ministère de l'Agriculture sont clairs, -4 % pour le blé tendre et -18 % pour le maïs. De là à imaginer une pénurie de céréales ? Une théorie réfutée par Nathan Cordier, responsable de l'analyse des marchés chez Agritel, qui s'appuie sur la puissance d'exportation de l'agriculture française. "On exporte plus de 17 millions de tonnes de blé, 4 à 5 millions de tonnes de maïs. Finalement, l'impact va être pour nos principaux clients." Mais les prix risquent d'augmenter. Le maïs a déjà connu une hausse de 17 % au cours du dernier mois.

Le servicemétéo
évolue  et s’enrichit

découvrir les nouveautés

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.