Saône-et-Loire : un éleveur bovin en fuite abattu par des gendarmes

C'est une affaire qui suscite une vive émotion. En fuite depuis une semaine après un contrôle sanitaire, un éleveur bovin a été abattu hier, samedi 20 mai, par des gendarmes. Ceux-ci sont en garde à vue.

France 3

C'est à Sailly (Saône-et-Loire), hier, samedi 20 mai, en fin d'après-midi, que les gendarmes cherchent à interpeller l'agriculteur en fuite depuis une semaine. L'homme est retranché dans sa voiture en haut de ce chemin. Les deux gendarmes à pied se dirigent vers le véhicule quand il démarre en trombe. Les gendarmes tirent à plusieurs reprises, l'homme s'effondre sur son volant et meurt sur le coup.

Une enquête ouverte pour découvrir les circonstances du drame

Ce dimanche matin, les proches voisins de cet éleveur bovin de 37 ans peinent à croire qu'il ait pu se comporter comme un forcené. "Je le trouvais gentil, intéressant et intelligent", commente un homme. Célibataire et sans enfant, l'agriculteur vivait seul dans cette ferme avec son élevage bovin. C'est au cours d'un contrôle sanitaire auquel il avait refusé de se soumettre qu'il avait pris la fuite. L'éleveur avait déjà été sanctionné pour maltraitance sur son cheptel. Une enquête a été ouverte pour découvrir les circonstances de ce drame et savoir si les deux gendarmes étaient en état de légitime défense.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'agriculteur en fuite a été abattu par les gendarmes le 20 mai 2017. 
L'agriculteur en fuite a été abattu par les gendarmes le 20 mai 2017.  (EMMANUELLE BOULAND / MAXPPP)