Réchauffement : le climat dérègle l'agriculture

2018 restera dans les annales comme l'année la plus chaude en France. Un réchauffement de la planète qui bouscule la carte alimentaire du monde.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Des épisodes de sécheresses répétés, des cultures réduites à néant, les conséquences visibles du changement climatique. Certaines cultures sont menacées et d'autres apparaissent. Dans le Lot, un département dans lequel les oliviers ne poussaient pas avant que ce couple d'oléiculteurs se lance il y a huit ans, les olives ressemblent à des "bigarreaux". Sans eau, les récoltes d'olives sont menacées. C'est le cas pour ces agriculteurs de Sfax, en Tunisie, quatrième producteur mondial d'huile d'olive. La récolte est très mauvaise cette année à cause d'épisodes de sécheresse qui s'intensifient depuis dix ans.

Du riz moins riche 

Dans le centre du pays, très aride, les précipitations vont diminuer de 15 à 25% d'ici 2090, tandis que la température va monter de 1 degré. Alors une nouvelle stratégie va être mise en place : planter plus d'oliviers dans le nord du pays, une zone plus humide. Confrontés au dérèglement climatique, certains pays doivent adapter leurs cultures en faisant pousser d'autres céréales. C'est le cas du Cambodge où la moitié de la population vit de l'agriculture, et notamment de la riziculture. Les agriculteurs sont incités par exemple à planter du sorgho, une céréale qui pousse mieux par temps sec et nourrit la terre.

Le changement climatique menace aussi notre santé. La terre se réchauffe notamment à cause des émissions de CO2 toujours plus importantes. Un chercheur chinois a exposé des grains de riz à différents taux de CO2. Résultat, les grains de riz sont moins riches en vitamines.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un champ frappé par la sécheresse près de Cologne (Allemagne), le 27 juillet 2018.
Un champ frappé par la sécheresse près de Cologne (Allemagne), le 27 juillet 2018. (OLIVER BERG / DPA / AFP)