Raffineries : les blocages commencent

À compter de ce soir, dimanche 10 juin, les agriculteurs prévoient de bloquer 13 raffineries et dépôts de carburant, pour une durée d'au moins trois jours.

Voir la vidéo
FRANCE 3

Les agriculteurs ont annoncé le blocage de 13 raffineries à partir de ce soir, dimanche 10 juin, et ce pendant au moins trois jours. Barbecue, drapeaux, slogan, tout est prêt. François Lecoq devrait quitter sa ferme de Gambais (Yvelines) vers 6 heures, demain matin, lundi 11 juin. L'objectif affiché : empêcher toute livraison de carburant aux stations-service partout en France. Car cet agriculteur plante du colza depuis 1992. Une partie de sa récolte sert à la fabrication de biogazole. D'ailleurs, sur chaque tonne qu'il vend, une taxe de deux euros est prélevée pour financer les usines de biocarburant. Des usines qui tourneront demain avec de l'huile de palme importée d'Asie.

Une concurrence déloyale ?

Les agriculteurs dénoncent aujourd'hui la concurrence déloyale de cette huile de palme au bilan écologique catastrophique. C'est pourquoi demain, avec d'autres cultivateurs de sa région, il partira bloquer le dépôt de carburant le plus proche, celui de Coignières (Yvelines), à 25 km de là, à une heure de tracteur. Au total, 13 dépôts de carburant seront pris d'assaut au petit matin, à travers le pays.

Le JT
Les autres sujets du JT
La FNSEA et les Jeunes agriculteurs appellent au blocage des raffineries dans toute la France à partir du 10 juin pour protester notamment contre la hausse attendue des importations d\'huile de palme utilisées dans la raffinerie Total de La Mède, dans les Bouches-du-Rhône (ci-contre).
La FNSEA et les Jeunes agriculteurs appellent au blocage des raffineries dans toute la France à partir du 10 juin pour protester notamment contre la hausse attendue des importations d'huile de palme utilisées dans la raffinerie Total de La Mède, dans les Bouches-du-Rhône (ci-contre). (LAUNETTE FLORIAN / MAXPPP)