Raffineries : la raison de la colère des agriculteurs

Seize raffineries et dépôts de carburant sont bloqués ce lundi 11 juin au soir, contre 14 ce matin. Les agriculteurs, qui mènent cette action coup-de-poing à l'appel de la FNSEA, dénoncent les importants d'huile de palme, qui concurrence le colza français pour le biocarburant.

Voir la vidéo
France 3

Il n'a pas hésité à se lever à 1h30 du matin, motivé par sa colère. Pierre Bot ne part pas les mains vides vers le barrage de Coignières (Yvelines). Ce qu'il ne digère pas, c'est l'importation d'huile de palme asiatique. Beaucoup moins chère, elle concurrence son colza dans les biocarburants, selon lui de manière déloyale, comme beaucoup d'autres produits.

La filière colza est en danger

À 3 heures du matin : le barrage est dressé, comme sur une quinzaine de sites en France. Au dépôt de carburant de Coignières, rien ne bouge ou ne sort. Ces agriculteurs très mobilisés ont un message : la filière colza est en danger, alors que depuis trente ans, les gouvernements encouragent ce biocarburant. Pour eux, pas question de céder. Sandwichs, café : ils ont tout prévu pour tenir. Des préoccupations qui seront évoquées dès demain, mardi 12 juin, lors d'une rencontre avec le ministre de l'Agriculture.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des agriculteurs bloquent une raffinerie.
Des agriculteurs bloquent une raffinerie. (FRANCE 3)