Pesticides : les néonicotinoïdes interdits à partir du 1er septembre

À partir du 1er septembre, cinq substances néonicotinoïdes seront interdites. Ces substances, utilisées comme pesticides, sont accusées d'être responsables de la mort massive d'abeilles et provoquent la colère des apiculteurs.

France 2
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Ils seraient responsables du déclin des abeilles. À partir du 1er septembre, les néonicotinoïdes seront interdits en France. Les apiculteurs, confrontés à des pertes qui ont parfois atteint les 80% cet hiver, se réjouissent de la nouvelle. Disponibles depuis le milieu des années 90, les néonicotinoïdes sont essentiellement utilisés en France de manière préventive pour débarrasser les cultures des chenilles et autres pucerons.

Cinq substances seront interdites

En avril dernier, l'Union européenne avait interdit trois substances. La France va plus loin : cinq produits sont concernés, résultat d'un long combat politique porté, entre autres, par Nicolas Hulot. La présidente de la FNSEA, principal syndicat d'agriculteurs, s'insurge et demande la possibilité de mettre en place des dérogations. Les textes prévoient pourtant des dérogations, étudiées au cas par cas, jusqu'en juillet 2020.

Le JT
Les autres sujets du JT

Franceinfo est partenaire de la consultation "Agissons ensemble pour l'environnement" avec Make.org. Si vous souhaitez y participer, vous pouvez proposer vos idées et voter sur celle des autres participants dans le module ci-dessous.

L\'Union européenne interdit trois néonicotinoïdes dangereux pour les abeilles, dans un vote du 27 avril 2018.
L'Union européenne interdit trois néonicotinoïdes dangereux pour les abeilles, dans un vote du 27 avril 2018. (MAXPPP)