Cet article date de plus de deux ans.

Démission de Nicolas Hulot : pour Stéphane Travert, "il n'y avait pas d'ennemi de l'intérieur" au gouvernement

Le ministre de l'Agriculture réagissait sur Europe 1 à la démission de Nicolas Hulot. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le ministre de l'Agriculture Stéphane Travert, à l'Elysée, le 23 mai 2018.  (JULIEN MATTIA / NURPHOTO / AFP)

En conflit avec Nicolas Hulot sur de nombreux dossiers, notamment le glyphosate, le ministre de l'Agriculture Stéphane Travert se défend d'avoir été un "ennemi" du ministre de l'Ecologie démissionnaire. "Je regrette sa décision, c'est un choix personnel. Il n'y a pas d'ennemi de l'intérieur, il y avait la force d'un collectif", a-t-il déclaré sur Europe 1, vendredi 31 août. 

"Le gouvernement est dans l'action", a insisté le ministre. "Nous avons prouvé depuis 15 mois que nous sommes au rendez-vous des attentes des Français, notamment en matière environnementale", affirme Stéphane Travert. "Nous avons fait en sorte que les agriculteurs puissent vivre dignement de leur travail, nous avons élaboré, avec Nicolas Hulot, la feuille de route pour la sortie progressive des pesticides et du glyphosate, etc."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.