Orne : les bus d’Alençon roulent au colza

Le réseau de bus de la ville d'Alençon (Orne) est le premier à rouler avec un mélange d'huile de colza et d'électrique. Un mélange qui permet de réduire de 60% les émissions de CO2. 

France 3

Olivier Morvillez, directeur du réseau de transport Alto, goûte le carburant que vont consommer ses bus dans les prochains mois. Alto est le premier réseau urbain de France à utiliser cette énergie verte. "Ce carburant n'émet pas de CO2. Le produit est neutre, non polluant, propre et respectueux de la nature", explique le directeur du réseau de bus. 

Un produit utilisé dans les pays nordiques

À Alençon (Orne), huit bus hybrides vont sillonner la ville avec, pour seule énergie, l'électricité et l'huile de colza. Aucune modification mécanique n'a été nécessaire. Ce carburant 100% français est testé depuis des années par les pays nordiques. "C'est un produit qui est utilisé à grande échelle dans les pays nordiques, en Suède en particulier et en Norvège", confirme Marc Vandecandelaere, directeur commercial de l'Oléo 100. Réservé aux professionnels du transport et aux collectivités locales, l'Oléo 100 a un autre avantage : celui de fonctionner en circuit court.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un champ de colza, près de Lyon.
Un champ de colza, près de Lyon. (JEFF PACHOUD / AFP)