Miel : peut-on se fier aux étiquettes ?

Acheté en grande surface ou chez les apiculteurs, l'origine du miel est souvent difficile à contrôler pour les consommateurs. 

Voir la vidéo
FRANCE 2

Il n'est pas toujours évident de trouver la provenance exacte des miels. Sur certains emballages, les pays d'origine sont clairement affichés. Pour d'autres pots, l'origine est beaucoup plus floue. Certaines étiquettes affichent la mention "originaires et non originaires de l'Union Européenne". Et les amateurs de miel sont souvent perdus. "Je ne comprends rien. Ce n'est pas vraiment clair. Ça ne donne vraiment pas d'indications précises", lance une cliente, qui s'est rendue dans une boutique spécialisée pour acheter du miel. La majorité du miel vendu en France est importé.

Les associations mettent en garde les consommateurs

Le miel vient souvent d'Espagne, mais aussi de Chine et d'Ukraine. Selon l'UFC-Que Choisir, ces produits ne sont pas toujours fiables. "Certains pays, comme la Chine, sont beaucoup moins chers sur le marché mondial. La Chine a un volume d'exportation largement supérieur à sa capacité de production, ce qui laisse à penser que dans certains cas, du sucre est ajouté au produit", explique Olivier Andrault. Dès 2019, les pays d'où le miel est originaire devront obligatoirement apparaître sur les étiquettes.

Le JT
Les autres sujets du JT
Du glyphosate avait été découvert dans plusieurs fûts de miel
Du glyphosate avait été découvert dans plusieurs fûts de miel (CHRISTOPHE MORIN / MAXPPP)