Méthanisation : "On a besoin de petites unités de production proches des citoyens", selon le président de France Nature Environnement

Arnaud Schwartz réagit au projet de méthaniseur géant de Corcoué-sur-Lorgne (Loire-Atlantique), qui critique la taille trop importante de cette installation. 

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Une unité de méthanisation en Alsace, en septembre 2022.  (VANESSA MEYER / MAXPPP)

"On a besoin de petites unités de production proches des citoyens pour retourner à une agriculture beaucoup plus douce et proche de la terre", selon le président de France Nature Envionnement (FNE) Arnaud Schwartz, le samedi 17 septembre sur franceinfo, interrogé sur un projet de méthaniseur à Corcoué-sur-Logne, au sud de Nantes. Un permis de construire a été déposé en avril et doit obtenir une autorisation préfectorale. Des associations s'opposent à ce projet et plusieurs manifestations ont déjà eu lieu, dont une ce samedi. 

>> Évolution de l'agriculture ou énergie dépassée ? Près de Nantes, un projet de méga méthaniseur divise habitants et éleveurs

"On a besoin d'agroécologie. Là, sur ce projet près de Nantes, on aurait un flux de camions énorme sur 45 kilomètres à la ronde. Il peut être intéressant d'un point de vue environnemental, mais tout dépend de sa taille et son emplacement", dit encore le président de FNE. "C'est le plus gros projet de méthanisation prévu en France", note-t-il.

La méthanisation est un procédé biologique de dégradation de matière organique pour fabriquer de l'énergie, le plus souvent du gaz. Cette activité suscite souvent chez les riverains des craintes de nuisances, pollution et odeurs notamment.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Agriculture

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.