Lot-et-Garonne : le lac de la discorde

À Saint-Pierre-de-Caubel (Lot-et-Garonne), un lac d'irrigation crée la polémique. Les agriculteurs en ont besoin, mais sont confrontés aux associations écologiques. 

FRANCE 3
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

C'est l'histoire d'une guerre de l'eau en plein Lot-et-Garonne, à Saint-Pierre-de-Caubel. Derrière une digue, un immense cratère de boue menace de s'effondrer sous des milliers de mètres cubes d'eau. "Au plus haut, il y aura 12 mètres d'eau. Tout ce qui n'a pas été cultivé là-bas sera sous l'eau", explique Patrick Franken, élu à la Chambre d'agriculture du Lot-et-Garonne. Un bassin de stockage prévu pour l'irrigation creusé illégalement par Patrick Franken et ses collègues agriculteurs. En novembre dernier, alors que le chantier avance, leur autorisation leur a été retirée. Mais grâce au soutien de la Chambre d'agriculture, propriétaire du terrain, ils ont décidé d'achever les travaux. "Physiquement, il existe. Il ne reste plus qu'à le remplir", avance Patrick Franken. La trentaine d'exploitants est bien décidée à exploiter le bassin après avoir dépensé 1 million d'euros pour les travaux.

Disparition de la faune

Avec cette ressource d'eau, Thibaut Stuyck, espérait doubler son rendement de céréales pour nourrir ses poules. "Il n'y a rien de démesuré dans le projet. On est une trentaine d'agriculteurs locaux à avoir besoin de ce projet pour pérenniser nos exploitations. Il n'y a rien d'extravagant." Tous ne sont pas de cet avis, notamment Philippe Barbedienne, président de l'association Sepanso Bordeaux : "Au niveau de l'écosystème, tout le mal est fait. Toutes les espèces ont été éliminées de ce secteur. C'est un fait."

Le JT
Les autres sujets du JT
À Saint-Pierre-de-Caubel (Lot-et-Garonne), un lac d\'irrigation crée la polémique. Les agriculteurs en ont besoin, mais sont confrontés aux associations écologiques. 
À Saint-Pierre-de-Caubel (Lot-et-Garonne), un lac d'irrigation crée la polémique. Les agriculteurs en ont besoin, mais sont confrontés aux associations écologiques.  (FRANCE 3)