Loi alimentation : les agriculteurs ne sont pas satisfaits

Les agriculteurs ne sont toujours pas satisfaits de la loi alimentation entrée en vigueur en novembre dernier. Pour eux, rien n'a changé.

FRANCE 3

Le gouvernement a renforcé sa loi alimentation. Elle est entrée en vigueur en novembre dernier et devait permettre de mieux rémunérer les agriculteurs. Mais le compte n'y est pas. "Le ministre de l'Agriculture, Didier Guillaume, le reconnait lui-même, entame la journaliste Dorothé Lachaud en plateau. Malgré la hausse du seuil de revente à perte, malgré l'encadrement des promotions, malgré l'interdiction des prix abusivement bas, dans les faits la majorité des agriculteurs ne constate aucun changement et ne s'en sort pas. Il y a une exception dans la filière laitière où plusieurs contrats entre les éleveurs, les industriels et la grande distribution ont été conclus et qui permettent de garantir des prix stables."

Un juge pour sanctionner

Les agriculteurs seront-ils mieux protégés avec l'ordonnance qui a été examinée ce mercredi 24 avril en conseil des ministres ? "Ce sont quelques lignes qui vont ajouter un important dispositif de contrôle mais surtout de punition, continue la journaliste. Cette ordonnance prévoit qu'un juge puisse sanctionner la grande distribution en cas de prix abusivement bas."

Le JT
Les autres sujets du JT
Selon l\'étude de l\'Agence Bio, 84% des Français pensent que les produits bio sont trop chers (illustration).
Selon l'étude de l'Agence Bio, 84% des Français pensent que les produits bio sont trop chers (illustration). (LOIC VENANCE / AFP)