Licences de pêche : les pêcheurs en colère

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Article rédigé par
C. Wormser, G. Sabin, T. Paulin, France 3 Bretagne - France 2
France Télévisions

Après les déclarations de la ministre de la Mer, Annick Girardin, jeudi 18 novembre, les pêcheurs sont en colère vis-à-vis de leur traitement dans le dossier des licences de pêche.

C'est un nouveau rebondissement dans le dossier des licences de pêche britanniques, et il ne fait pas plaisir aux pêcheurs français qui n'en disposent pas d'une, comme Julien Camus, pêcheur de coquilles Saint-Jacques. Pour le pêcheur, "l'État baisse les armes" suite à l'annonce d'Annick Girardin, ministre de la Mer, jeudi 18 novembre. La ministre a évoqué un plan de sortie de flotte qui serait une indemnisation pour ceux abandonnant le projet de licence de pêche, à condition de détruire leur bateau.

Des pêcheurs "trahis" par le gouvernement

"Je suis aux côtés des pêcheurs, je resterai aux côtés des pêcheurs", déclare la ministre de la Mer. Mais pour les pêcheurs français, la proposition n'est pas acceptable, eux qui se sentent trahis par l'État. "Nous, on ne va pas se laisser crever comme ça, on ne va pas accepter leur chèque, on veut continuer à travailler", déclare Pierre Vogel, pêcheur de coquilles Saint-Jacques. Toute la filière de la poissonnerie est menacée par ces annonces, alors que la majorité des poissons et crustacés proviennent des zones anglo-normandes.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.