Les ventes des produits issus du commerce équitable ont bondi de 22% en France en 2018

Le chiffre d'affaires sur ces produits labellisés, qui garantissent un revenu décent aux agriculteurs, s'est élevé à près de 1,3 milliard d'euros en 2018.

Des produits issus du commerce équitable dans un supermarché de Rots (Calvados), en mai 2006. 
Des produits issus du commerce équitable dans un supermarché de Rots (Calvados), en mai 2006.  (MYCHELE DANIAU / AFP)

Un véritable boom. Les produits labellisés "commerce équitable", en soutien aux agriculteurs des pays du sud et aux producteurs français, ont vu leurs ventes en France augmenter de 22% en 2018, selon la plateforme "commerce équitable France" qui réunit tous les acteurs du système dans l'Hexagone. 

Le chiffre d'affaires sur ces produits labellisés, qui garantissent un revenu décent aux agriculteurs, s'est élevé à près de 1,3 milliard d'euros en 2018. La France a ainsi réalisé "une année assez exceptionnelle", a déclaré à l'AFP Blaise Desbordes, directeur-général du principal organisme de certification de commerce équitable Max Havelaar.

"Depuis 2014 et particulièrement en 2018, on sent une dynamique de croissance très forte, et on voit que l'engouement pour les filières françaises dynamise les filières internationales", a ajouté Julie Stoll, déléguée générale de la plateforme "commerce équitable France". Le panier annuel moyen a triplé en six ans et représente désormais 19 euros, souligne la plateforme dans un communiqué.

Un bond de 34% des ventes pour les produits français

Dans les filières françaises de commerce équitable recensées par cette plateforme, sorte d'interprofession liant producteurs, transformateurs et distributeurs, l'envolée des ventes a été de 34% en 2018. 

Dans les filières internationales, portant principalement sur le chocolat, le café, ou les bananes, les ventes de produits équitables ont progressé de 17% en 2018 par rapport à 2017.

Afin de recevoir un label "commerce équitable", les produits doivent garantir aux paysans des prix plus rémunérateurs que celui du marché mondial des produits agricoles. Le label offre aussi des contrats pluriannuels aux paysans, leur donnant plus de visibilité, ainsi qu'une prime collective permettant des investissements.